Le Blog
Zen and Wellness

Ce blog a vu le jour le 29/11/2014. Son objectif est d'améliorer votre quotidien avec des conseils, des idées simples à mettre en pratique immédiatement. Un article généraliste ayant trait au bien-être paraitra chaque fin de mois. Bonne lecture!

La fatigue hivernale

Ca y est, nous sommes bientôt à la fin de l’année et les journées se font de plus en plus courtes. Nous souhaiterions un peu de luminosité, de chaleur et pourtant nous n’y sommes pas encore. En effet, si les jours raccourcissent depuis le 21 juin approximativement pour ne rallonger que dès le 21 décembre, le manque de luminosité est problématique de l’automne au printemps.

C’est le bon moment pour parler de la fatigue hivernale (et à d’autres niveaux de la déprime, du blues, de la dépression hivernale). La fatigue hivernale est bien entendu plus répandue que la déprime hivernale. Je voudrais aborder la problématique de la fatigue, plus « light », sachant qu’il vaut mieux consulter un docteur pour les dépressions.

Quels sont les symptômes de ce changement saisonnier?

Une baisse de concentration, de tonus, fatigue, augmentation de la consommation de féculents et de sucres, prise de poids, tristesse, mauvaise humeur, anxiété … Que se passe-t-il ?

Il faut savoir qu’une journée ensoleillée d’hiver n’atteindra jamais la luminosité d’une journée ensoleillée d’été. Cette luminosité peut même être facilement divisée par 50. Imaginez donc par temps gris ! Si, en plus, on considère que les journées sont plus courtes… En fait, le manque de luminosité dérègle la production de mélatonine, l’hormone du sommeil et provoque une baisse de sérotonine (l’hormone du bonheur) ce qui influence l’humeur. Quand on sait cela, on a déjà de quoi être indulgent avec soi-même. C’est pourtant simple… L’hiver est la saison pendant laquelle la nature s’endort, fonctionne au ralenti pour se régénérer. Bien entendu, l’être humain pense échapper aux lois de la nature et nos sociétés ne prennent pas le temps de lever le pied, ce serait économiquement impensable. Ceci doit déjà vous faire relativiser au sujet d’un éventuel sentiment de déprime. Pourquoi déprimer alors que la fatigue hivernale est un phénomène naturel ?

Que fait donc la nature?

La nature ralentit, se renouvelle, s’endort… http://www.univers-nature.com/dossiers/nature_hiver.html

Notre sujet parle de la fatigue saisonnière des personnes et dans ce sens, il est évidemment question des effets du manque de luminosité hivernale.

En ce qui concerne la nature, l’hiver, c’est surtout la baisse des températures souvent bien en dessous de 0°C.

Il y a moins de proies et de nourriture en hiver et avec le froid, les animaux doivent épargner leur énergie.

Les gens ne sont pas fondamentalement touchés par le froid hivernal (si ce n’est pour les sans-abris). Nos sociétés humaines s’y sont adaptées à leur manière.

L’hiver a clairement une autre signification pour les hommes que pour les animaux mais nous restons quand-même des « animaux civilisés » et le manque de luminosité nous dit simplement : « Va dormir ! » La nature est toujours cohérente et c’est encore plus évident sous nos latitudes à fort écart de température et de luminosité. Ces phénomènes hivernaux nous envoient les mêmes commandements : « ralentissez, récupérez et attendez calmement le retour du printemps ».

L’homme est diurne par nature !

Faire la fête ou travailler la nuit, par exemple, a des conséquences sur notre santé surtout en fonction de la fréquence à laquelle nous le faisons.

Notre horloge biologique n’est pas adaptée à la vie nocturne.

Ce sont deux cas particuliers qui illustrent la problématique d’un corps qui doit « fonctionner » contre nature au moment où il devrait être mis au repos.

Voici deux articles trouvés sur internet et qui donneront des astuces aux « nocturnes » occasionnels ou habituels . http://www.references.be/carriere/travail-de-nuit-6-conseils-pour-tenir-le-coup http://www.e-sante.fr/nuit-blanche-c-est-dangereux/actualite/464

Moral et santé vont de pair

Notre moral est évidemment aussi bien conditionné par notre santé que par notre tonus. En ce qui concerne la santé, les conditions hivernales jouent un rôle non négligeable… L’hiver met déjà notre système immunitaire à rude épreuve par le biais des maladies de type ORL et/ou digestives.

Pourtant notre immunité n’est pas à son meilleur niveau en hiver de par la carence en vitamine D que notre corps produit grâce au soleil. Il nous faut une exposition quotidienne de 15 minutes aux rayons du soleil pour que notre corps fabrique sa dose de vitamine D. Quand cette dernière vient à manquer, nous sommes plus fatigués, plus fragiles face aux infections et plus facilement sujets aux courbatures.

http://www.mutuellebleue.fr/actu-et-prevention/prevention-dossier/fatigue-stress-et-agressions-de-l-hiver-comment-y-faire-face-et-rester-en-forme

Après cette introduction, laissez-moi vous donner quelques astuces… * Comme toujours, une alimentation équilibrée est essentielle. Il faut manger de tout (surtout des fruits avec de la vitamine C). Les omégas 3 (dans les poissons gras) sont très importants pour produire de la vitamine D. Autant manger léger, surtout le soir, pour les personnes qui ne dorment pas bien à cause de cette « déprime ». * Vous pouvez également essayer les complexes vitaminés avec du fer et du magnésium qui sont importants. * Bouger, faire du sport (de préférence en extérieur) libère des endorphines qui vous donnent un sentiment de plaisir. Notre corps se sent mieux donc notre esprit est plus calme. En plus, cela améliore la circulation lymphatique et l'immunité (entre autres choses).

* Prendre le temps de s’occuper de soi, de se faire plaisir est un excellent anti-dépresseur. Non seulement, vous êtes motivée pour bouger et cela vous renvoie une image active de vous-même mais en plus, vous bénéficiez des bienfaits physiques.

* La luminothérapie est une bonne solution.

Il s’agit d’une lampe dite « lumière du jour » (lumière blanche) qui convient à tout le monde si ce n’est aux personnes souffrant de pathologie oculaire, de dépression bipolaire ou en cas de traitement photo-sensibilisateur. L’idée est la suivante : Puisque la lumière du jour en hiver n’est pas assez forte, il suffit de récupérer ce déficit en s’asseyant devant cette lampe pendant 30minutes. Il nous faut une intensité lumineuse d’au moins 10000 lux pendant 30 minutes par jour. Cette durée peut être, bien évidemment, dépassée. Vous ne devez pas regarder vers la lampe mais juste l’avoir dans votre champs visuel à une certaine distance prescrite. Les lampes vendues en grandes surfaces ne sont pas mauvaises mais il faut s’asseoir à une distance maximale de 16 à 20cm de la lampe. A vous de voir si cela ne vous démotivera pas au bout d’un certain temps. Si vous vous placez plus loin, l’intensité diminue et la durée de l’exposition doit donc augmenter ! Si vous vous placez au double de la distance prescrite, l’intensité diminue de moitié ce qui double la durée d’exposition… Avec une lampe commerciale par exemple : à 20cm, vous aurez 10000 lux pendant 30 minutes ou à 40cm de la même lampe, vous aurez 5000 lux (60 minutes nécessaires) ou à 80cm alors 2500 lux pendant 2 heures si vous voulez avoir votre quota. Une lampe professionnelle peut vous donner vos 10000 lux à une distance de 60 cm. Vous pouvez donc faire autre chose pendant votre séance et plusieurs personnes peuvent en profiter en même temps (cf au petit déjeuner).

Vous pouvez également tester les lunettes de luminothérapie.

Leur avantage est d’éclairer la rétine sans l’éblouir tout en étant légères et en permettant de se faire sa séance de luminothérapie n’importe quand et n’importe où …

Elles peuvent même se porter sur des lunettes de vue.

http://luminotherapie.comprendrechoisir.com/comprendre/lunettes-de-luminotherapie

Les références Internet au sujet de la luminothérapie sont nombreuses, en voici encore quelques-unes : http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=depression_saisonniere_pm http://www.linecoaching.com/maigrir/dossiers/maigrir-en-regulant-les-emotions/deprime-hivernale-comment-y-faire-face http://sante.journaldesfemmes.com/focus/0312forme.shtml http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/depression/depression-saisonniere.htm http://www.solvital.fr/blues-hivernal.php D’autres atouts contre la fatigue hivernale seront développés à part en thèmes à venir : ​ * Comment bien commencer la journée. En effet, tant qu’à se réveiller alors qu’il fait encore sombre dehors, autant que ce soit de la meilleure manière et avec un moral au beau fixe. A ce sujet, il faudra également considérer vos différents cycles de sommeil pour éviter de se réveiller dans une phase de sommeil profond ! * Les massages aux effets reconnus sur la santé, le corps et l’esprit. * La méditation qui calme le mental. * Le yoga qui permet, entre autres choses, la circulation des énergies du corps.

Informations générales :

Journée d’été ensoleillée : 50.000 tot 130.000 lux Journée d’hiver ensoleillée : 2000 tot 20.000 lux A l’intérieur d’une maison : 100 tot 500 lux Au bureau : 400 tot 1000 lux NB : Seasonal Affective Disorder (SAD) est le terme pour toutes les dépressions liées aux saisons.

Ainsi la déprime estivale existe aussi ! http://www.e-sante.be/depression-estivale-ca-existe-aussi/actualite/774

En conclusion :

Voilà, il y a donc plein d’angles d’attaque, de choses aussi agréables que motivantes à tester et à mettre en place. Par ailleurs, l’hiver est une saison durant laquelle il faut essayer de profiter du ralentissement biologique naturel… Si vous en avez l’occasion, faites une bonne sieste, prenez soin de vous, prenez de saines résolutions de vie… La fatigue hivernale ne doit pas vous déprimer… Vous suivez juste inconsciemment votre instinct naturel !

Evidemment, certaines personnes peuvent souffrir d’anémie ou de « vraie » dépression. Dans ces cas (liste non exhaustive !), il faut absolument consulter son médecin. Laurent

#fatiguehivernale #déprimehivernale #blueshivernal #luminothérapie

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • LinkedIn.jpg

© 2013 by Laurent, pédicure médical, praticien en relaxothérapie®, masseur et coach en gestion du stress

  • Wix Twitter page
  • LinkedIn.jpg
  • Facebook Social Icon